Faible quantité, mais bonne qualité: les nouvelles des vendanges 2016

harvest

La nouvelle année d’une vigne commence immédiatement après les dernières vendanges. Elle est taillée pendant tout l’hiver pour être parfaitement préparée à la saison à venir. Tout événement ayant lieu pendant les 12 mois d’une vendange à l’autre contribue à la qualité des raisins et donc à la qualité du vin qui va en naître.

Les plus importants facteurs influents sur les raisins sont le climat ainsi que les nuisibles et les maladies. Une année parfaite - vu par un vigneron - est exempte d’événements extrêmes et marquée par un bon équilibre entre tous les facteurs.

Les 12 derniers mois ont malheureusement été peu propices pour les raisins, qui viennent par ailleurs d’être vendangés. Du mauvais temps au printemps avec des gels tardifs, de la pluie et, pour certaines régions, des tempêtes de grêles a retardé le développement des raisins qui en plus ont parfois connus des attaques de mildiou si difficile à traiter. Heureusement, l’été long, sec et chaud a donné un coup de pouce au mûrissement des raisins bien qu’ils soient restés plutôt petits vu que la vague de chaleur est arrivée un mois trop tard pour embellir la situation.

Les quantités vendangées ont connu une baisse moyenne de 9% en Occitanie (Languedoc-Roussillon), avec 20% à 30% en moins dans l’Hérault et même 30% à 40% au Pic Saint Loup, une baisse qui est notamment due aux dommages causés par une tempête de grêle en août.

Certes, le rendement est diminué, mais la qualité des raisins laisse quand même espérer un bon cru 2016 - tchin-tchin!